LE POLYGONE NUCLEAIRE DE

NOUVELLE-ZEMBLE


Samedi 20 décembre 1997 à 20h, sur la chaine franco-allemande ARTE a été diffusé un reportage intitulé La Russie secrète décrivant l'histoire sombre du site d'essai nucléaire de Nouvelle-Zemble.

C'est un documentaire germano-polonais de Jurek Sladkowski d'environ une heure produit par BESTA-FILM, Stanislaw Krzeminski. Je remercie Gwénaël d'avoir permis de retrouver cet important document pour notre enquête.
Le réalisateur raconte l'histoire militaire de cette archipel lieu d'expérimentation de nombreuses explosions aériennes et souterraines. Cet archipel est devenu une véritable poubelle nucléaire et a contaminé et tué de nombreux employés. L'équipe de reportage a passé quelques jours avec les gardes-frontières...

Les langues se délient:
L
es gens se mettent à parler d'essais souterrains qui continuent discrètement dans des puits à 2 ou 3 kms de profondeur, au coeur des montagnes de l'archipel. Là-bas il n'y a personne pour s'indigner, loin des militants de Greenpeace ou d'indigènes hostiles.

Extrait vidéo Divx (29 Mo) (Logiciel gratuit de lecture)
Si vous avez un problème écrivez moi à

Extrait audio de 4'59" mp3 (2,8 Mo)

Le grand secret:
Les dernières minutes du reportage m'ont terrifié: Un officier apparement retraité, y est filmé de dos, et se confie au reporter: Il dit en substance que la plus grosse bombe de Nouvelle-Zemble n'a pas encore explosé, et que d'ici 30 ans ce sera fait. Cette bombe n'a rien à voir avec celles qui ont explosé jusqu'ici...

Extrait vidéo Divx (8 Mo) (Logiciel gratuit de lecture)
Si vous avez un problème écrivez moi à

Extrait audio de 1'16" mp3 (754 Ko)

 

Interrogation:
Ce témoin ne se montre pas, je ne pense pas qu'il ait voulu parler des dangers de rejets et fuites radio-actives futures qui auront un impact certain pour l'environnement mondial, je ne pense pas qu'il ait dit cela dans un sens imagé ou "pour faire peur", ce n'est pas un secret que de dire cela.
Il parle bel et bien des recherches effectuées actuellement par les grandes puissances nucléaires sur les armes à plasma ou à antimatière et dont les armes nucléaires classiques servent de détonateurs.

Revenir au sommaire pour voir les autres dossiers, et notamment de voir les travaux de Sakharov sur les armes électromagnétiques.

Retour au menu: Les armes à antimatière

©1996-2009 GLORIA OLIVÆ